Chronique du mois de juin d’Unsettling Babtoos et émission du 3 juillet d’En Profondeur sur CKUT

Chronique du mois de juin d'Unsettling Babtoos et émission du 3 juillet d'En Profondeur sur CKUT

Unsettling Babtoos est un blog ainsi qu’une chronique mensuelle qui a lieu tous les premiers lundis du mois entre 17h et 18h à En Profondeur sur CKUT (90.3fm à soi-disant «Montréal» et sur le Web à http://ckut.ca/) dédiés à l’anticolonialisme et à la décolonisation

Voici la chronique pour l’émission «En profondeur» du 5 juin 2017. Cette chronique est la troisième d’une série qui aborde la question des traités au soi-disant Canada-Québec. On y aborde la manière dont les traités ont été mobilisés au Canada depuis la Confédération, en adéquation avec la poursuite des politiques assimilationnistes canadiennes. Vous pouvez écouter les deux premières aux adresses ci-bas mentionnées. Comme le design du blog le laisse voir nous sommes de proches collaborateurs.

 

Pour en savoir plus et pour écouter les différentes chroniques radiophoniques d’Unsettling Babtoos, vous pouvez visiter le blog et/ou la page Facebook d’Unsettling Babtoos :

https://unsettlingbabtous.wordpress.com/

https://www.facebook.com/unsettlingbabs/

En attendant la publication de la chronique du mois de juillet, vous pouvez l’écouter dans l’ensemble de cette émission :

En Profondeur sur CKUT du lundi 3 juillet avec du son de Hoodstock de la vigile Mon corps n’est pas une arme/My body is not a weapon suite à la mort de Pierre Coriolan, une chanson rap intitulée Ni Québec, ni Canada et le groupe A Few Things To Process qui l’a produite, la chronique Unsettling Babtoos de Benjamin et le nouveau chroniqueur François d’Anarchives, les deux chroniques nous parlent de thématiques anticoloniales

 

En Profondeur dans l’histoire avec nos invités Éric Pouliot-Thisdale et Alexandre Popovic sur CKUT (90.3fm et ckut.ca) lundi 22 mai 17h

375 ans de Montréal ? Défaire l’histoire coloniale : une entrevue avec Éric Pouliot-Thisdale, historien kanienkehaka

«Éric Pouliot-Thisdale gradué en science sociale et membre de la Faculté des Sciences Humaines de l’Université du Québec à Montréal, (UQAM), recherchiste depuis 16 ans dans le domaine des archives publiques historiques et démographiques de diverses sources, incluant les recensements, les archives militaires et les registres paroissiaux, pour ne nommer que ces derniers.

Diverses recherches furent effectuées pour divers Conseils de Bandes au Québec et divers organismes autochtones et allochtones au Canada en matière historique et sociologique ainsi que pour le registraire des Bandes.

Il est présentement recherchiste pour le Conseil de Bande de sa nation d’origine, Kahnesatake et écrivain indépendant et contributeur pour le journal hebdomadaire de Kahnawake, The Eastern Door, où il est également guide touristique.

Il présente également ses recherches et travaux dans diverses universités au Québec, en Ontario et aux États-Unis.»

Internet: http://epouliotrecherchiste.webs.com

D’autres liens :

https://www.facebook.com/notes/eric-p-thisdale/montreal-375th-from-artefacts-to-sarcasms-eric-pouliot-17-mai-2017/10155244733264266/

https://www.youtube.com/watch?v=ua8FjBY6tIk

Produire la menace : Agents provocateurs au service de l’État canadien : une entrevue avec l’auteur Alexandre Popovic

https://lacrap.org/lancement-du-livre-produire-la-menace

Lancement du livre ‘Produire la menace’

«”Produire la menace” raconte l’histoire de la provocation policière au Canada, qui remonte aux origines mêmes de la Confédération. Que ce soit pour combattre le communisme, le Front de libération du Québec ou encore le mouvement « Black Power », cet ouvrage unique montre que l’État canadien est prêt à tout pour contrôler la menace, quitte à la simuler de toutes pièces. Les cas analysés dans cette enquête approfondie, où se croisent néo-nazis, islamistes et syndicalistes, attentats à la bombe, harcèlement psychologique et communiqués bidon, jettent une rare lumière sur le monde des taupes, et montre combien la loi compte peu lorsqu’il est question de maintenir l’ordre.

Alexandre Popovic milite depuis des années dans divers groupes anti-répression, et s’est particulièrement fait remarquer à travers son implication contre la brutalité policière, notamment à la Coalition contre la répression et les abus policiers (CRAP). Véritable enquêteur autonome, il talonne les différentes composantes de l’appareil répressif sur leur propre terrain, en mettant en lumière leurs dérapages sanctionnés par l’État de droit, et qui sont souvent passés sous silence.

Le lancement aura lieu le vendredi 26 mai dès 18h, à la librairie La Flèche rouge (3235 Ontario E.), et sera suivi d’une discussion.

Dans le cadre du Festival de l’anarchie – https://www.salonanarchiste.ca

En toute solidarité.

SABOTART collectif d’édition»

produirelamenace

Conférence historique (extraits) de Michel Gros-Louis/Tharehtade à Mashteuiatsh

Si vous voulez partager ce vidéo, il a été demandé que vous le fassiez à partir de ce lien :
http://niquebecnicanada.anarkhia.org/?p=234

Mercredi 12 avril 2017

«Histoire et traditions inconnues des Wendats
par Michel Gros-Louis/Tharehtade,
traditionaliste et ethnolinguiste wendat

Tharehtade, Michel Gros Louis est travailleur autonome et chercheur sur l’histoire et les traditions amérindiennes. Il a été pendant plusieurs années activiste pour la défense des droits autochtones. Il était un des accusés d’avoir chassé illégalement l’orignal en 1994 (jugement Savard et autres, 2002). Tharehtade a une maîtrise universitaire en linguistique sur les langues iroquoiennes, et une formation générale en archéologie et en histoire. Cet été, il publiera son premier livre sur l’histoire des Wendats avec la maison d’édition G.I.D.»

Extrait musical de Jean-Michel Wizenne :
https://wizenne.com/

Warriors, femmes guerrières: luttes pour les territoires (Événement samedi 8 avril 2017 à 18h, lieu à confirmer)

femmesguerrières

https://www.facebook.com/events/1859730467630180/

Event in english : https://www.facebook.com/events/281553608939175/?notif_t=plan_edited&notif_id=1491006127767013

Joignez-vous à nous le 8 avril pour une soirée anticoloniale et féministe de célébration des luttes pour la défense des territoires, dans le cadre du projet Des-terres-minées. Face aux expressions du modèle colonial, aux entreprises extractives, au projet de traité Petapan, aux génocides culturels, aux femmes autochtones disparues et assassinées, violentées et agressées, la résistance se multiplie partout. De Standing Rock à Uashat Mak Mani-Utenam en passant par Elsipogtog, contre la dépossession des territoires !

Projection de capsules-vidéos, échanges, discussions, sur les luttes menées dans le passé, celles qui se passent aujourd’hui même et celles qui sont à venir.

Nous aurons la chance d’avoir avec nous:

– Suzanne Patles, une Warrior Mi’kmaq qui lutte contre la fracturation et qui a été arrêtée et incarcérée lors de la lutte contre l’exploration du gaz de schiste par « SWN Resources Canada » à Elsipogtog (Nouveau-Brunswick).

– Jeannette Pilot, qui se bat depuis des années face à Hydro-Québec, dénonçant cette entreprise d’Etat comme une complice coloniale. Malgré les barreaux qui tentent de la faire taire, elle poursuit son combat affirmant que tout le système doit tomber afin d’en rebâtir un nouveau.

et plusieurs autres…

– Entrevue vidéo avec Kanahus Manuel, activiste Secwepemc et Ktunaxa qui se bat pour la défense du territoire en Colombie-Britannique, notamment aujourd’hui face au pipeline Kinder Morgan. Elle est mère de quatre “Freedom Babies”, enfants élevés dans l’esprit de la décolonisation et libres des règlements du gouvernement canadien.

Et nous pourrons visionner des nouvelles capsules-vidéos du projet Des-terres-minées en toute PREMIÈRE !
http://desterresminees.pasc.ca/nos-capsules-videos/

Illustration de Fanny Aisha

DES-TERRES-MINEES: lors d’une tournée au printemps 2016 dans différentes régions de ce qu’on appelle le Québec, le projet a recueilli des témoignagnes de femmes et de toute autre personne vivant une oppression basée sur le genre et ce, autour de leurs visions du(es) territoire(s) et des résistances déployées pour faire face aux tentaculaires projets extractifs qui ne cessent de se développer ici et ailleurs.

Le territoire, c’est sacré, Mashteuiatsh (4:35)
Les Ilnu.es n’ont jamais cédé leur territoire par voie de traité. Aujourd’hui, une lutte est en cours face à l’éventualité de la signature du traité Petapan entre les gouvernements fédéral et provincial et les conseils de bande de Mashteuiatsh, Essipit et Nutashquan. Cette capsule anonymisée réalisée à Mashteuiatsh témoigne de l’aberration de ce traité colonial qui signifierait perte de droits ancestraux et du territoire, le Nitassinan.

Denise Jourdain, Uashat Mak Mani-Utenam (5:08)
La Mine Arnaud, exploitation d’apatite, un projet tentaculaire de plus du système extractif colonial. Portrait affligeant dressé par Denise Jourdain, femme ilnue, résistante de Uashat Mak Mani-Utenam: dévastation, viol de droits ancestraux, perte de traditions…

Histoire de génocides (4:00)
Entre deux conceptions du territoire qui s’affrontent, Pascale-Josée Binette nous partage une partie de son histoire, celle d’un peuple pourchassé, dénudé de tout droit d’exister.

La forêt elle est où (4:45)
La forêt, nécessité vitale et poésie; la forêt, vulgaire marchandise exploitée. Déchirures des coupes à blanc sur les animaux qui s’éloignent ou disparaissent. Dégâts des barrages hydro-électriques comme le barrage Gouin qui a provoqué plusieurs inondations et déplacements de la communauté d’Opitciwan. Agathe Denis-Dame, atikamekw de cette communauté, témoigne.

Territoires en bataille (5:44)
A Uashat Mak Mani-Utenam, une bataille s’est livrée contre Hydro-Québec qui voulait installer des pilonnes sur le territoire ancestral pour acheminer l’électricité issue de la Romaine, un barrage hydro-électrique qui a dévasté le Nitassinan. Les femmes de la communauté se sont levées contre, notamment en organisant des blocus de route pour défendre leurs terres. Elles ont dû faire face à trois référendums successifs du conseil de bande, à la répression et la criminalisation. Dans cette capsule, Lise Jourdain, Ilnue de la communauté qui a participé à cette lutte, nous raconte le combat que ces femmes inspirantes ont mené.

Déracinement (4:07)
Malartic, Abitibi-Témiscamingue, ville reconfigurée par un quartier entièrement déplacé, rythmé à la cadence de l’industrie minière. Un mur, d’un côté une mine d’or à ciel ouvert en pleine expansion, de l’autre des habitant.es, barrière physique opposant la vie à l’économie. Anonyme, ce témoignage nous livre un portrait de son vécu, son senti et celui de bien d’autres.

Cet événement s’inscrit dans le cadre d’une tournée anti-coloniale; suivez les autres événements qui se passeront à notamment à Manawan et à Mashteuiatsh:
https://www.facebook.com/events/491713191217598/

Détails:
Événement gratuit
8 AVRIL 18H (RÉSERVEZ VOTRE DATE)
LE LIEU VOUS SERA CONFIRMÉ BIEN VITE

* Événement bilingue avec traduction vers le français et l’anglais
* Salle accessible pour les fauteuil roulants
* Collations servies sur place
* Pour toute question, que ce soit à titre informatif, d’accessibilité ou pour discuter de votre sécurité pendant l’événement, n’hésitez pas à contacter : info (a) pasc.ca

> Un évènement du Projet Accompagnement Solidarité Colombie (PASC), membre du GRIP-UQAM en collaboration avec d’autres groupes du GRIP, Alliance MAMO, Ni Québec, Ni Canada et Anarchives, ainsi que tous les groupes organisateurs du projet Des-terres-minées, à savoir le Comité pour les Droits Humains en Amérique Latine (CDHAL), Femmes de Diverses Origines (FDO), Femmes Autochtones du Québec (FAQ), Fédération des Femmes du Québec (FFQ).

Territoires des Résistances : les souverainetés autochtones (vidéos du collectif Anarchives et soirée co-organisée avec Anarchives par Ni Québec, ni Canada ainsi que Projections Insurgées)

warriorzola

https://www.facebook.com/events/1794238080835442/

Vidéos du collectif Anarchives : https://www.youtube.com/channel/UCLtn_-NH0K_Yaf6gs_K292w

[Read more…]

TERRITOIRES EN BATAILLE ! PROTECT THE TERRITORY !

Soirée de célébration des luttes autochtones pour la défense du territoire avec Freda Huson, porte-parole du camp Unist’ot’en et Toghestiy, chef héréditaire du Clan Likhts’amisyu des Wet’suwet’en, Shannon Chief de la Nation Algonquine du Bassin-Versant de la Rivière des Outaouais (NABRO), Felipe Uncacia, délégué des autorités traditionnelles du peuple U’wa (Colombie), Natasha Kanapé Fontaine, poète et militante Innu et André Pikutelekan, Innu traditionaliste de Pessamit et Marie-Hélène Parent ….et les vidéos documentaires de subMedia.tv

Evening where we celebrated struggles of indigenous land defense with Freda Huson, spokesperson of the Unist’ot’en Camp, Toghestiy, Hereditary Chief of the Wet’suwet’en Likhts’amisyu Clan, Shannon Chief, from the Anishnabe Nation of the Ottawa River Water
Felipe Uncacia of the U’wa people from Colombia, Natasha Kanapé Fontaine, poet and Innu activist, André Pikutelekan, traditionnalist Innu from Pessamit, Marie-Hélène Parent and Video documentaries by subMedia.tv

Présentation de Clifton Arihwakehte Nicholas sur la lutte des Kanienkehaka en 1990

Présentation de Clifton Arihwakehte Nicholas sur la lutte des Kanienkehaka en 1990, durant la soi-disant «crise d’Oka», son contexte historique et ses conséquences, lors d’un panel organisé par Ni Québec, ni Canada : tournée anticolonialiste et Libertad au Cégep du Vieux-Montréal le 4 novembre 2014

 

L’entrevue du Stimulator (subMedia.tv) avec Clifton Arihwakehte Nicholas mentionnée dans la présentation sur les Warriors, leurs rôles, leurs cultures de lutte, leur contexte historique et bien plus encore

 

 

Important projet de Clifton Arihwakehte Nicholas en recherche de financement

https://www.youtube.com/embed/Bs9TUrskInM“>

 

My name is Clifton Arihwakehte Nicholas, I am a Kanienkehaka (Mohawk) from Kanehsatake (Oka).  I was a young man involved in the 1990 Oka Crisis from it’s start and throughout that summer.  The Crisis was a critical point both in my life and in the community of Kanehsatake.  It’s impact is still being felt in Kanehsatake and moreover throughout Indigenous communities and movements in Canada from coast to coast.  An examination and retrospection of those events needs to be told by those intimately involved in that historic summer.  Furthermore a wider perspective as to the impact the crisis had on Indigenous people, movements and the government responses to them in light of the events of 1990 from Idle No More to Elsipogtog.
I’m an emerging documentary filmmaker with two short films, one on the Mik’maq resistance to fracking exploration in Elsipogtog called “Elsipogtog: No Fracking Way!” (23 minutes), and another on the resistance to Canada’s Energy East pipeline project called “Karistatsi Onienre: The Iron Snake” (47 minutes).  Links to these film trailers bellow.

Karistatsi Onienre:The Iron Snake Trailer
http://youtu.be/PguFXYNcEjI?list=UU0dITCusgvte3d6FDAjNGcA

Elsipogtog: No Fracking Way! Trailer
http://youtu.be/-Qg6a3gM0sc

Needs
As a filmmaker I am fiercely independent and need to proceed with this project through crowd sourcing and not through government funding.  With all film work there are a number of costs associated with both pre-production and  production.

My needs include the following:Vehicle and travel.  Part of my production will involve travel by car here in the east and Maritimes.  Also travel by plane to western Canada to conduct interviews.

Equipment.  I have some equipment, however I will need additional camera equipment and hard drives to store footage.  Some equipment will be bought while other items can be rented.

Footage.  There is footage from various news and film agencies that need to have the rights to use their images bought for this project, access to footage can sometimes be expensive.

Living expenses while in production.  During the extensive filming period there will be needs for funds to cover necessities like food and accommodations.

Professional services.

Mailings, promotions and administration

The Impact
I feel it is important to have films like this to use as a tool to teach Indigenous youth and others the history of the struggle that took place in 1990.  This film will be a repository of the stories as told by those who made this history happen.

Challenges
This project is an ambitious one and one that I need to accomplish and there will certainly be many hurdles to cross during this project.  For many years I have wanted to tell this story, it has being a constant struggle to get to this point.

Other Ways You Can Help
If you can’t contribute with funds there is still other ways to help.  Sharing this campaign with friends in your community and people in your social network.  Nia:wenkowa (Thank you) for your support.

To Donate:

https://www.indiegogo.com/projects/in-the-long-shadow-of-the-pines-25-years-since-oka#/story

 

Defining Decolonization, an interview with Gord Hill

by Média Recherche Action in collaboration with CKUT

nojusticeonstolenland (an illustration from Zig Zag)

Gord Hill, from the Kwakwaka’wakw nation, is the editor of Warrior Publications (warriorpublications.wordpress.com) and the author of a decolonization manual, Colonization and Decolonization : A Manual for Indigenous Liberation in the 21st Century

An interview on defining what is decolonization, actual indigenous struggles working toward decolonization, an history of the idea and the process of decolonization, basis for an understanding of the indigenous liberation movement here in so-called  “Canada,” about the role of non-indigenous people and much more with a selected bibliography on the topic of decolonization