150 ans de colonialisme. Pas de quoi fêter ! Manifestation anticoloniale et anti-impérialiste le 1er juillet 2017

Entrevue avec Michel de la Convergence des luttes anticapitalistes

Pour plus d’infos : https://www.clac-montreal.net/fr/node/685

150 ans de colonialisme. Pas de quoi fêter !

11AM au parc Place D’arme (Coins Place d’Armes et Notre-Dame)

Comme vous le savez, cette année c’est le 150e anniversaire du Canada. Le gouvernement prévoit dépenser 500 millions de dollars en 2017 pour organiser des cérémonies, des parades et des fêtes pour célébrer fièrement le colonialisme, l’impérialisme et le racisme qui marquent l’histoire de ce pays. Nous ne devons jamais oublier que le territoire que l’on appelle Canada a été volé par les colons européens aux autochtones qui vivaient ici depuis des millénaires, dans un désir avide de richesses naturelles pour enrichir les couronnes de France et d’Angleterre. Pourquoi devrions-nous fêter cela ?

Le colonialisme canadien n’est pas une chose du passé, l’oppression et le racisme envers les peuples autochtones existent toujours. Il suffit que l’on pense aux incarcérations massives, aux abus qu’ils et elles subissent de la part des policiers ou aux interventions militaires (Restigouche, 1981, Oka, 1990, Gustafsen Lake 1995, Elsipogtog 2013) pour les « discipliner » lorsqu’ils et elles revendiquent les droits que le Canada leur a garantis dans ses propres traités (qui ont été signés après l’invasion du territoire et la déstabilisation des écosystèmes desquels dépendaient leurs communautés). Encore une fois, comment pouvons-nous vouloir célébrer ?

Même si la grande majorité de la population canadienne est issue de l’immigration, avec la colonisation débutée au 16e siècle, notre gouvernement garde toujours une vision raciste face aux nouveaux et nouvelles immigrantEs. Les nouveaux et nouvelles arrivantEs sont marginaliséEs, privéEs des services essentiels de base pour vivre dans la dignité et trop souvent traitéEs comme des criminelLEs ou même des terroristes. Doit-on être fièrEs de l’accueil que nous réservons aux gens qui doivent immigrer ici parce que la vie dans leur pays est devenue insoutenable, souvent à cause des politiques impérialistes du Canada et des autres pays riches qui n’ont jamais assez de pouvoir et d’argent ?

C’est pourquoi nous dérangerons le plus possible la fête du Canada le 1er juillet, parce qu’il n’y a aucune fierté à habiter un pays construit sur des terres volées et qui accumule depuis tout ce temps des richesses grâce à l’exploitation sauvage des ressources d’ici et de partout dans le monde, ni d’un pays raciste qui marginalise les autochtones et les immigrantEs.

Appel à l’action :

Vous pouvez venir à notre manifestation et vous pouvez en plus faire d’autres actions. Partout autour de nous il y a des symboles du colonialisme canadien : les bâtiments de l’armée canadienne, les canons et autres symboles et des musées militaires, les bureaux du gouvernement, les magasins de la Compagnie de la Baie d’Hudson, les prisons, les tribunaux, les parlements, les hôtels de villes, les bureaux du SCRS et de la GRC, etc. Faisons preuve de créativité !

Activité amusante à faire avec vos amiEs pour le 1er juillet : arrachez tous les drapeaux du Canada et du Québec. Il y a plein de choses que vous pouvez faire avec après, comme un feu de camp. Défi supplémentaire : remplacez les drapeaux arrachés par des drapeaux noirs. Des heures de plaisir !

La CLAC – Convergence des luttes anticapitalistes
info@clac-montreal.net – clac-montreal.net

Endossé par:

  • Ni Québec Ni Canada
  • Centre des travailleurs immigrants
  • IWW Montréal
  • RASH Montréal
  • Montreal Sisterhood
  • Collectif opposé à la brutalité policière
  • Jeune garde

Aussi organisé dans le cadre de l’appel pour une journée nationale d’action le 1er juillet 2017 de IDLE NO MORE & DEFENDERS OF THE LAND : http://www.idlenomore.ca/unsettling_150_a_call_to_action

Ni Québec, ni Canada au Salon du livre anarchiste samedi 27 mai et dimanche 28 mai

Ni Québec, ni Canada au Salon du livre anarchiste samedi 27 mai et dimanche 28 mai

 

https://www.facebook.com/events/1690957171208295/?acontext=%7B%22action_history%22%3A%22[%7B%5C%22surface%5C%22%3A%5C%22page%5C%22%2C%5C%22mechanism%5C%22%3A%5C%22page_upcoming_events_card%5C%22%2C%5C%22extra_data%5C%22%3A[]%7D]%22%2C%22has_source%22%3Atrue%7D

(Pour en savoir beaucoup plus rendez-vous sur la page Facebook)

Atelier anticolonial de Ni Québec, ni Canada et table de presse au Salon du livre anarchiste de soi-disant «Montréal»

Nous vous présenterons samedi 11h un atelier dans le cadre du Salon du livre anarchiste qui se divisera en une partie plus historique et une partie plus militante.

Nous avons invité l’historien kanienkehaka et innu Éric Pouliot-Thisdale avec qui nous nous entretiendrons d’histoire coloniale et décoloniale à l’occasion du dit 375e anniversaire de soi-disant «Montréal» et du dit 150e anniversaire du soi-disant «Canada». Avec lui, nous confronterons aussi quelques mythes tenaces que ses écrits nous aident à combattre telle la bienveillance de la présence française dans ce qui est appelé «Amérique», le métissage généralisé de la dite «nation québécoise», l’absence d’esclavage en Nouvelle-France…

Nous discuterons également des manières de confronter activement l’histoire d’un point de vue anticolonial. Nous parlerons aussi des rapports qui peuvent unir anarchisme et anticolonialisme ainsi que des erreurs et limites auxquelles nous avons pu faire face dans le cadre de notre travail.

Nous invitons toutes les personnes intéressées à venir discuter avec nous. Cet atelier comportera des parties plus magistrales et des parties plus participatives. Il y aura après cet atelier et pour toute la fin de semaine une table de Ni Québec, ni Canada où vous pourrez venir discuter de tous ces sujets.

Pour tout savoir sur le Salon du livre anarchiste :

http://www.salonanarchiste.ca/

https://www.facebook.com/events/309287516133558/?acontext=%7B%22ref%22%3A%221%22%2C%22feed_story_type%22%3A%22308%22%2C%22action_history%22%3A%22null%22%7D

En Profondeur dans l’histoire avec Éric Pouliot-Thisdale et Alexandre Popovic sur CKUT 22 mai 17h

Vidéo d’Éric Pouliot-Thisdale :

En Profondeur dans l’histoire avec nos invités Éric Pouliot-Thisdale et Alexandre Popovic sur CKUT (90.3fm et ckut.ca) lundi 22 mai 17h ENTREVUE PAR CHRISTIAN TREMBLAY ANIMATEUR

375 ans de Montréal ? Défaire l’histoire coloniale : une entrevue avec Éric Pouliot-Thisdale, historien kanienkehaka

«Éric Pouliot-Thisdale gradué en science sociale et membre de la Faculté des Sciences Humaines de l’Université du Québec à Montréal, (UQAM), recherchiste depuis 16 ans dans le domaine des archives publiques historiques et démographiques de diverses sources, incluant les recensements, les archives militaires et les registres paroissiaux, pour ne nommer que ces derniers.

Diverses recherches furent effectuées pour divers Conseils de Bandes au Québec et divers organismes autochtones et allochtones au Canada en matière historique et sociologique ainsi que pour le registraire des Bandes.

Il est présentement recherchiste pour le Conseil de Bande de sa nation d’origine, Kahnesatake et écrivain indépendant et contributeur pour le journal hebdomadaire de Kahnawake, The Eastern Door, où il est également guide touristique.

Il présente également ses recherches et travaux dans diverses universités au Québec, en Ontario et aux États-Unis.»

Internet: http://epouliotrecherchiste.webs.com

D’autres liens :

https://www.facebook.com/notes/eric-p…

https://www.youtube.com/watch?v=ua8Fj…

Produire la menace : Agents provocateurs au service de l’État canadien : une entrevue avec l’auteur Alexandre Popovic

https://lacrap.org/lancement-du-livre…

Lancement du livre ‘Produire la menace’

«”Produire la menace” raconte l’histoire de la provocation policière au Canada, qui remonte aux origines mêmes de la Confédération. Que ce soit pour combattre le communisme, le Front de libération du Québec ou encore le mouvement « Black Power », cet ouvrage unique montre que l’État canadien est prêt à tout pour contrôler la menace, quitte à la simuler de toutes pièces. Les cas analysés dans cette enquête approfondie, où se croisent néo-nazis, islamistes et syndicalistes, attentats à la bombe, harcèlement psychologique et communiqués bidon, jettent une rare lumière sur le monde des taupes, et montre combien la loi compte peu lorsqu’il est question de maintenir l’ordre.

Alexandre Popovic milite depuis des années dans divers groupes anti-répression, et s’est particulièrement fait remarquer à travers son implication contre la brutalité policière, notamment à la Coalition contre la répression et les abus policiers (CRAP). Véritable enquêteur autonome, il talonne les différentes composantes de l’appareil répressif sur leur propre terrain, en mettant en lumière leurs dérapages sanctionnés par l’État de droit, et qui sont souvent passés sous silence.

Le lancement aura lieu le vendredi 26 mai dès 18h, à la librairie La Flèche rouge (3235 Ontario E.), et sera suivi d’une discussion.

Dans le cadre du Festival de l’anarchie – https://www.salonanarchiste.ca

En toute solidarité.

SABOTART collectif d’édition»

TERRITOIRES EN BATAILLE ! PROTECT THE TERRITORY !

Soirée de célébration des luttes autochtones pour la défense du territoire avec Freda Huson, porte-parole du camp Unist’ot’en et Toghestiy, chef héréditaire du Clan Likhts’amisyu des Wet’suwet’en, Shannon Chief de la Nation Algonquine du Bassin-Versant de la Rivière des Outaouais (NABRO), Felipe Uncacia, délégué des autorités traditionnelles du peuple U’wa (Colombie), Natasha Kanapé Fontaine, poète et militante Innu et André Pikutelekan, Innu traditionaliste de Pessamit et Marie-Hélène Parent ….et les vidéos documentaires de subMedia.tv

Evening where we celebrated struggles of indigenous land defense with Freda Huson, spokesperson of the Unist’ot’en Camp, Toghestiy, Hereditary Chief of the Wet’suwet’en Likhts’amisyu Clan, Shannon Chief, from the Anishnabe Nation of the Ottawa River Water
Felipe Uncacia of the U’wa people from Colombia, Natasha Kanapé Fontaine, poet and Innu activist, André Pikutelekan, traditionnalist Innu from Pessamit, Marie-Hélène Parent and Video documentaries by subMedia.tv